Antananarivo et ses alentours

LES  HAUTES TERRES :
1) ANTANANARIVO
Antananarivo (Tana) est la capitale de la nation. Le groupe ethnique qui réside à Antananarivo est le groupe ethnique des Merina. Dix pour cent de la population de Madagascar se trouvent à Antananarivo, c’est-à-dire 1, 7 million d’habitants.
Historiquement, la ville a été construite sur douze collines sacrées dont le Palais royal se trouve sur le sommet d’une colline, comme le Palais d’Ambohimanga et le célèbre palais de la Reine appelé le Rova d’Antananarivo.
C’est aussi une ville à faible concentration comprenant Analakely (centre-ville au beau boulevard avec l’avenue de l’indépendance se terminant à la gare), Ambohijatovo et Mahamasina.
Les villes secondaires sont Antaninarenina où on trouve le bureau présidentiel, Andohalo (place du Rova) et Faravohitra. Sur la colline, on peut constater les ruines du palais de la Reine appelé « ROVA ».
Antananarivo a deux saisons distinctes: la saison sèche et la saison pluvieuse.
La saison sèche est de Mai à Septembre, les températures sont très fraîches entre Juin et août, alors que la saison des pluies commence au mois d’Octobre jusqu’à Avril.CE QU’IL FAUT voir et  faire?
Le « Rova » (Palais de la Reine).
La capitale  nous offre de nombreux lieux intéressants, y compris le » Rova » où vous pourriez profiter d’une vue panoramique de la ville entière.
Du 17 au 19ème siècle, le » Rova » fut larésidence habituelle des Rois et des Reines. En outre, il était aussi autrefois connu comme le centre spirituel du peuple Merina. Il fut brulé le 6 Novembre 1995 mais aujourd’hui réinstauré petit à petit.LE PALAIS DU PREMIER  MINISTRE (Palais d’Andafiavaratra)
Autrefois, il était le lieu de résidence de l’ex-Premier ministre Rainilaiarivony qui épousa trois reines. Maintenant, c’est un musée qui abrite quelques objets précieux sauvés de l’holocauste du Rova.
LE ZOO et le JARDIN BOTANIQUE DE TSIMBAZAZA
Le Jardin botanique de Tsimbazaza est célèbre car  la faune et flore de Madagascar y sont conservées et on peut aussi y voir des espèces endémiques sélectionnées. On y trouve aussi un excellent musée qui permet de mieux connaître l’île, des ossements d’animaux  préhistoriques et des traditions.Tout cela pourrait vous donner une image de la richesse de la civilisation malgache. Le Jardin botanique est d’accès facile et vous permet de rencontrer un grand nombre d’oiseaux, des squelettes d’animaux disparus  et plusieurs espèces de lémuriens géants et du célèbre oiseau éléphant.  LA FERME AUX CROCODILES nommée CROC FARM
La ferme est à quelques kilomètres  de l’aéroport. C’est un parc privé qui se spécialise dans l’élevage de crocodiles  pour avoir des produits en peau et de la viande de crocodile.
LE MARCHE  ARTISANAL
En ce qui concerne l’artisanat, le peuple malgache est le peuple le plus doué au monde. Les touristes dépensent leur dernier Ariary avant de rentrer au Marché Artisanal de la«Route Digue» où vous pouvez vous offrir de  belles broderies, de la vannerie, de la sculpture sur bois, des minéraux, du cuir et du papier Antemoro. De nombreux commerces se trouvent dans la ville ou dans les environs. Ils offrent des articles uniques et de haute qualité. Certains marchés se tiennent dans le quartier d’Andravoahangy le mercredi.

2) AU NORD-EST
EXCURSION à Ambohimanga Rova (King’s Palace ou Ambohimanga Rova).
Ambohimanga Rova  est situé à 21 km, au nord-est d’Antananarivo. Le roi de poing appelé Andriambelomasina qui s’est établi en 1730 était le grand-père du roi Andrianampoinimerina qui était le premier roi à instaurer le palais d’Ambohimanga. Tous les monarques qui ont vécu dans ce palais ont tous tenté d’unir tous les royaumes présents dans l’île en un seul. Les restes de la ville royale d’Ambohimanga, de nos jours, sont classés comme patrimoines culturels mondiaux par l’UNESCO.  ANJOZOROBE
Anjozorobe est situé dans la partie nord d’Antananarivo, à environ 90 km de la ville. Anjozorobe abrite une aire protégée connue sous le nom d’ « Angavo- Anjozorobe ». Elle couvre 52,2 hectares de surface. Dans le parc, on peut trouver de nombreuses espèces d’orchidées, de plantes médicinales, des lémuriens, des oiseaux, des reptiles qui sont tous originaires de Madagascar. C’est un endroit idéal pour les ornithologues amateurs.

3) A l’EST
FORET D’ANGAVOKELY
Angavokely est de 30 km de Tana sur la RN2. Il faut environ 30 minutes en voiture pour y arriver. La station forestière offre des randonnées vers le sommet de la mesa, exploration de grottes et de différentes espèces d’orchidées. I-IV) A L’OUEST
LAC  ITASY –  AMPEFY
Ampefy est un petit bourg typique sur les bords du lac Itasy. Pour ceux qui préfèrent la détente, le repos, l’air frais loin des plages bondées, ils vont découvrir ce petit havre de paix niché dans la région d’Itasy qui offre de nombreux trésors de formes curieuses.
Itasy est le troisième plus grand lac de Madagascar. Il offre une excellente vue de l’Ilot Vierge. Il est entouré de nombreuses collines. A l’ouest de la route des chutes d’eau et à environ  45 minutes de voiture, il y a quelques sources d’eau chaude avec des dépôts de minéraux spectaculaires. Le lac tire son eau de la rivière Lily avec la beauté de ses chutes d’eau extraordinaires qui ont fasciné tous les touristes qui l’ont déjà vu. Après la chute d’eau du Lac Itasy, le séjour à Ampefy permet également de profiter du spectacle offert par le Geyser Analavory par une randonnée pédestre ou en VTT. Celui-ci est situé à quelques kilomètres d’Ampefy. Il offre un spectacle assez marquant avec les nombreuses sources de quelques mètres de haut qu’on y trouve. Avec le temps, l’eau gazeuse, riche en minéraux (souffre et silice) a donné naissance à des rouges et à des couleurs de cuivre, sous forme de concrétions. Le geyser est une source jaillissant dans une eau chaude et de vapeur de pulvérisation.
Où se loger?
Hôtel Cavita.
Auberge à la Belle Vue.

5) Nord-Ouest d’ANTANANARIVO
La réserve spéciale d’Ambohitantely est à 140 km au Nord-Ouest d’Antananarivo, dans le district d’Ankazobe. Elle couvre le rebord Sud – Est du Tampoketsa d’Ankazobe. Ambohitantely est aussi une forêt naturelle de 1.800 ha  et une savane herbeuse de 3.800 ha. Cette Réserve Spéciale est l’unique aire protégée dans la région d’Analamanga.
Le lémurien Eulemur fulvus et quelques variétés endémiques d’oiseaux sont les espèces rares d’Ambohitantely. Sur les 12 espèces de mammifères recensés,  trois sont des Lémuriens. Ce sont le Microcebus rufus et Avahi laniger, tous deux nocturnes, et l’Eulemur fulvus, diurne (cathéméral). La réserve renferme aussi des rongeurs et des espèces du genre Microgale.
Chez les oiseaux, 48 espèces sont dénombrées. La plupart sont endémiques de Madagascar mais aucune n’est endémique d’Ambohitantely. Deux espèces menacées sont recensées à savoir le Madagascar Harrier Circus macroscles, une espèce classée vulnérable (VU) d’après l’IUCN, 2008 et le Lophotibis cristata ou Ibis huppé de Madagascar. La RS d’Ambohitantely est la seule aire protégée qui abrite le Madagascar harrier.
17 espèces d’amphibiens et autant de reptiles ainsi que des rongeurs complètent la liste d’Ambohitantely.
6) Vers le sud
AMBATOLAMPY
Ambatolampy est à 70 km au sud d’Antananarivo.
Il y a une station forestière, la station de Manjakatompo qui est un site d’écotourisme. En outre, il y a aussi le Palais de Tsinjoarivo avec son site historique et cascade. Vous pouvez voir la troisième plus haute montagne de Madagascar dénommée «Tsiafajavona »

ANTSIRABE
Le nom de la ville vient de la contraction des mots malgaches « Any sira be » qui veut simplement dire là où il y a beaucoup de sel. Le sel en question provient de la présence des minéraux dans les eaux de sources thermales qui sont nombreuses à Antsirabe.
Celle-ci est une très jolie ville et très propre, voire la plus propre de tout Madagascar. Elle est parcourue par des larges et grandes avenues ombragées et bordées de jacarandas. Pendant la période de floraison, ces plantes hautes en couleurs rendent la ville encore plus charmante ; ses couches violacées associées à des pousse-pousse panachés, dominés surtout par la couleur orange vive, donnent un cliché très particulier et une touche exceptionnelle. Ici, l’air est quasiment pur, contrairement à Tananarive où les gaz d’échappement font partie du quotidien. A Antsirabe, toute la population a le privilège de se déplacer avec des moyens de transport non motorisés, les pousse-pousse. Actuellement, cette ville compte près de 2000 pousse-pousse et elle est considérée même comme la ville malgache qui présente la plus forte quantité de ces moyens à deux roues, moyens idéaux et plus pratiques pour effectuer une visite de la ville, avec un Prix modique et un maximum de plaisir assuré. L’avantage de ces moyens de déplacement est qu’ils sont prêts à vous servir à n’importe quel moment de la journée et que les tireurs peuvent même vous servir de guide.
La ville d’Antsirabe est la ville des eaux en raison de la présence de ses nombreuses sources minérales et thermales, ses sources d’eau chaude et d’eau de vichy. Elles sont au nombre de sept, à savoir les deux Ranomafana (I et II) qui signifient littéralement « eau chaude » en malgache, Ranovisy qui est la malgachisation de l’eau de Vichy, l’Antsirakely de l’hôpital et le Sahatsiho. Ces sources sont déjà exploitées  depuis près d’un siècle. L’un des produits de ces sources est mis en bouteille et vendu sous le nom de « Visy gasy » qui est très apprécié en raison de sa vertu thérapeutique. La ville est ainsi baptisée « le vichy malgache ».
Les lacs ne manquent pas non plus, on citera les deux lacs touristiques connus et qui font les merveilles d’Antsirabe, à savoir le lac d’Andrikiba et l’extraordinaire  mystérieux Tritriva.